Archives de catégorie : 3. Longues

Stéphanie : « un enfer »

C'est une jeune femme à bout de nerfs que la rédaction de Brèves Cassis a rencontré ce week-end.
Stéphanie D., 28 ans, fait l'objet de railleries depuis 2 semaines maintenant.

En cause, la fermeture du tunnel éponyme dans le centre de Bruxelles, qui cause embarras de circulation et palabres technico-politiques.

stephanie FINAL

L'entourage de la jeune femme a rapidement commencé à la chambrer :

  • "Attention Steph, tu perds du béton!"
  • "Salut Stéphanie, ça roule? Ah ben non justement, jsuis con!"
  • "Allez, laisse-moi passer, Stéphanie!"
  • "Sté-pha-nie, elle est fissurée du plafond-euh, nananinanèreuh"

Les jours passant, la fermeture du tunnel a été prolongée - et la pression a monté d'un cran. Stéphanie a reçu des mails anonymes, s'est faite prendre à partie avec agressivité et a même retrouvé un pneu de voiture planté sur sa porte.

C'est un SOS que l'habitante d'Evere lance à travers cette interview : "Ma vie est devenue un enfer. Je n'y suis pour rien, je souffre comme tout le monde de la fermeture du tunnel, je veux seulement vivre ma vie, être heureuse."

Son cas n'est pas isolé : selon nos sources, de nombreuses autres Stéphanie en Belgique souffrent de la même situation.

Malheureusement, Bruxelles-Mobilité a annoncé que l'infrastructure routière serait fermée pour un an. Stéphanie n'est pas prête de voir le bout du tunn.. la fin de son épreuve.

crédit image : Brèves Cassis (CC)

Ode au froid

Les hommes et la météo, c’est une grande histoire d’amour. Alors qu’on annonce une « offensive hivernale » pour les heures à venir en Belgique , prêtez l’oreille au discours de vos contemporains.

(Si vous êtes SDF, ne lisez pas ce papier.)

Avant l’offensive

"Pff c’est n’importe quoi c’est même pas un vrai hiver. C’est pas encore cette année qu’on aura un Noël blanc, ça m’écœure de la bûche. Le climat est déréglé ma bonne dame, c’est le réchauffement climatiss’ !"

Pendant l’offensive

"Aaaah il fait froid ! Il pleut, il gèle, il neige. Ça me déprime !"

Gustave Deghilage - Spectateurs (CC)
Chers êtres humains, profitez de cette attaque hivernale !

Baladez-vous dans le grand froid, les parties génitales à l’air ! Que le gel s’empare de nous, nous cloître dans nos casemates, fige les cerveaux, la nature, les chatons et toute la gnangnanterie du monde. Meurs, Sinsemilia ! Vive la Reine des Neige ! Vive la Laponie ! Le grive sur ton pare-brise à 6h15 du matin alors que tu t’apprêtes à enquiller 1h15 de route. Vive les maisons de maître bruxelloises mal isolées. Les gants en laine de ta grand-mère avec des grosses mailles qui ne réchauffent pas tes doigts. Vive les gerçures aux lèvres. Les boules mi-neige mi-glace en pleine face. Les dents qui font mal après une trop grosse bouchée de sorbet. Vive les friskos à la baleine et les pulls en laine de yacht !

Malheureusement, même 2 mois à -10 °C ne gèleront pas la langue des hommes. Peut-être un 0 Farenheit.

PS : j’adore ce terme offensive hivernale. On visualise une armée de marcheurs blancs s’élançant vers nous, le stalagmite à la main.

crédit photo : Spectateurs par Gustave Deghilage (CC)

Cher Saint Nicolas SNCB

Cela fait maintenant 2 ans que la SNCB a un nouveau patron, Jo Cornu.

À l'époque, je lui avais envoyé une lettre de St-Nicolas. Mais je n'ai rien obtenu. Il ne l'a peut-être pas reçue? Alors je lui renvoie.

***

Monsieur Jo Cornu
Gare centrale
Bruxelles
Belgique

Trains par Gordon (CC) - cher saint-nicolas

Cher Jo,

Félicitations pour tes 2 ans de SNCB! Tu as bien du courage. J'imagine que tu as du perdre quelques mois d'espérance de vie dans l'affaire.

Tu sais Jo, j’ai été très sage cette année. J’ai bien rempli mes Rail Pass et tout et tout.

Pour ma Saint-Nicolas, je voudrais 9 cadeaux :

  • des trains qui arrivent à l’heure. J’ai reçu une montre à ma petite communion, je peux te montrer si tu veux. Au début c’est difficile mais une fois que tu as compris la grande et la petite aiguille, c’est facile
  • un vrai dialogue social entre tes cadres et leurs cheminots. Particulièrement ceux de Charleroi. Ainsi on pourra éviter les grèves à chaque changement de papier peint dans le dépôt
  • des trains confortables avec de l’information embarquée. Comme ça je ne serai plus obligé de mémoriser par cœur la liste des arrêts ou de sortir ma tête par la fenêtre pour savoir à quelle gare je suis
  • des trains propres avec des vraies toilettes. Pas les latrines actuelles qui ne donnent pas envie de s’y asseoir. En fait, il faudrait le même genre de toilettes que tu as probablement à ton bureau. Tu vois ?
  • des trains avec un nombre de wagons suffisant. Genre, un Namur-Tournai le vendredi soir, tu peux mettre plus que 3 wagons, tu sais.
  • des trains qui permettent de se déplacer en ville aussi. Si tu veux, j’aime bien faire Anvers-Charleroi, mais j’aimerais bien aussi pouvoir faire Jette-Bruxelles-Luxembourg par exemple. Enfin, plus qu’une fois par heure et aussi le week-end… parce que c’est à ce moment-là que je peux aller chez les copains. Et je ne veux pas me faire enfermer dans la gare!
  • des trains qui circulent un peu plus tard, parce que 22h45 le dernier Namur-Bruxelles le samedi soir, ça rend la vie sociale un peu compliquée…
  • un site internet pensé pour l’usager, avec par exemple un bouton « retour » et un bouton « dernier train »… À ce sujet, bravo pour l'intégration des horaires de train sur Google Maps!
  • enfin, j’aimerais bien une voiture. Comme ça je pourrais me déplacer correctement pour toutes les fois où tu me laisses tomber.

D’ailleurs comment tu fais, toi, sans voiture ? ça doit être dur. Tu as du courage !

Grand merci Jo pour cette belle Saint-Nicolas !

Signé : ton grand garçon

 

PS : pour le RER je ne sais pas quoi demander parce que j'y comprends plus grand-chose... Il faut dire Suburbain maintenant? C'est un joli mot pour une dictée. Maman m'a dit que tu avais profité de la menace terroriste pour reporter l'ouverture du tunnel RER à Schuman de 5 mois. Petit malin!

crédit photo : Trains par Gordon (CC)

Viaduc Reyers : les riverains de plus en plus inquiets

Alors que le projet de piétonnier Léonard fait toujours controverse, l'inquiétude monte à Schaerbeek autour de la rénovation du viaduc Reyers.

Depuis juin 2014, soit plus d'un an, la Région bruxelloise a entrepris la remise en état de l'ouvrage. Celui-ci permet au trafic de passer au-dessus du carrefour Diamant. Une cure de jouvence bien nécessaire : le viaduc date des années 70.

Seulement voilà, la rénovation traîne. Depuis ce dimanche, de nouvelles grues et engins en tout genre s'affairent sur le viaduc. Cela bouge donc, mais leur va-et-vient reste mystérieux.

Reyers

Les riverains et les associations d'automobilistes déplorent le manque de communication de la Région sur le sujet. "Nous ne savons toujours pas quand le viaduc sera rouvert à la circulation" ont-ils confié à Brèves Cassis.

Reyers 2

Gageons que le ministre de la mobilité, Pascal Smet, pourra les rassurer.

crédit photos : Stéphanie Lecocq, Belga

Pont des Trous : un vote difficile

Petit rappel pour les Tournaisiens : ce dimanche 25 octobre a lieu la consultation populaire pour le futur Pont des Trous.

La modification du pont permettra le passage sur l'Escaut de bateaux à plus grand tonnage.

Contrairement à certaines rumeurs, trois options sont proposées (et non pas deux).

Option "pierre"

Pont des Trous - pierre

Adaptation des arches en conservant la pierre

Option "bas résille"

Pont des Trous - Résille

Une structure métallique légère permettant un effet de transparence

Option "Calatrava"Pont des Trous - Calatrava

L'architecte Santiago Calatrava, auteur des gares de Liège et Mons, nous propose un pont-gare qui épouse le paysage. Un subtil clin d'oeil à la localisation de la première gare de Tournai.

Le peuple tranchera!

crédit photos : Brèves Cassis (CC), Ville de Tournai