Archives de catégorie : 3. Longues

Pendant ce temps là, au paradis

Salut les aminches,

Saint-Pierre me fait chier. Il m'oblige à décrocher de la bombance pour vous écrire. Merde!

Bon, en gros, on veut vous remercier pour l'envoi groupé. Ici, c'est la grosse poilade.

Ça va faire un an que je suis là et j'avoue que je commençais à me faire chier. Mais là, avec l'arrivée d'autant de copains à la fois, c'est le nirvana. On boit, on danse et on chante. Et on dessine! tous les sociétaires du 7ème ciel vont y passer, compte sur nous ducon.

Bon, pour vous par contre, j'imagine que c'est morose. C'est malin aussi, pourquoi vous cassez vos joujoux? Oh c'est marre, chacun ses problèmes.

Allez, j'y retourne!

Cavanna

crédit photo : Le paradis blanc par Steve C (CC)

La fanfare intérieure

À l'origine, on pense qu'on est seul.

On parle de soi en 'je'.
Puis, on se découvre des "contradictions".
Un jour, on entend quelqu'un dire : "j'ai mon moi bleu qui veut ça, mais mon moi rouge ne veut pas".
Ah. On pourrait être deux en dedans.

Le temps passe.
On médite.
"Ils" seraient donc deux en dedans.
Mais ils font beaucoup de bruit pour deux.
On formule l'hypothèse qu' « ils" seraient plus que deux.
Trois...
Quatre...
Cinq...

Et progressivement, on découvre tous les membres de sa fanfare intérieure.

Saint-Nicolas : « soyez l’acteur de votre propre vie »

En clôture de son week-end annuel, Jean-Lou Stuygens, alias Saint-Nicolas, donnera une conférence ce lundi soir au Cirque Royal à Bruxelles.

Ce self-made-man y parlera de son parcours atypique. Issu d'un milieu ouvrier, il grandit à Molenbeek. À 14 ans, il décroche du milieu scolaire et rentre comme boucher aux abattoirs d'Anderlecht. Il débite des carcasses et s'occupe des salaisons – "un travail éreintant". 20 ans durant, il s'arrache la santé et le moral dans un travail qui l'abrutit. À trois reprises, il tentera de mettre fin à ses jours.

Un beau jour de 1984, une illumination entre deux coups de hachoir : l'idée de lancer un business alliant cadeaux et enfants. "Il s'agissait simplement d'associer deux choses que tout le monde aime. J'ai essayé d'intégrer les chats en plus, mais ça c'était un peu trop".

La suite, on la connaît : son concept de cadeaux fait un carton, en Belgique d'abord, et très vite à l'international (Pays-Bas, Alsace...). Il affole les médias sociaux, avec plus de 420 000 followers sur sa page Facebook.

En 2011, il revend ses parts de Saint Nicolas Inc. Et devient l'une des 10 premières fortunes de Belgique. Il consacre dès lors tout son temps à son activité de coach en développement personnel : conférences, livres, formations,... Demain au Cirque Royal, il livrera ses recettes pour être acteur de sa propre vie. "Car s'écouter", comme aime à le répéter Jean-Lou," n'est-ce pas s'offrir un magnifique cadeau à soi-même?".