Louvain-la-Neuve : après 12 ans, Jordan retrouvé

Gros ouf de soulagement ce mardi dans le Brabant wallon : le petit Jordan a été retrouvé, 12 ans après sa disparation dans Louvain-la-Neuve.

C’est la fin d’une longue histoire pour Jordan Bonucci. Originaire de Charleroi, il a 18 ans, le samedi 10 juin 2004, lorsqu’il visite avec ses parents la cité néolouvaniste. "Je cherchais un endroit pour mes études, on voulait découvrir".

Il faut le savoir, cette ville nouvelle est une sorte de grand labyrinthe pensé par des urbanistes. Tout est fait pour désorienter le piéton : rues courbes, cul-de-sac, sentiers biscornus, passerelles, escaliers, etc.

Jordan va en être victime. Attiré par une étudiante en débardeur, il s’éloigne de ses parents et s’engage dans une ruelle. Grave erreur : l’étudiante a disparu, et Jordan est perdu.

Jordan Baraldi 2

Pendant 12 ans, il a erré dans la ville en essayant de retrouver son chemin. "J’ai fait 4 ans dans l’Hocaille, je pense, puis j’ai trouvé une passerelle et je suis arrivé à Lauzelle."

Avec les nombreux chantiers, la ville changeait tous les 6 mois et Jordan perdait les maigres repères qu’il avait. "Ma porte de sortie, çaurait été la gare. J’aurais pu y prendre un train pour retourner à Charleroi. J’ai cru l‘apercevoir 3 fois, au loin, mais en essayant de me rapprocher je me perdais à nouveau."

Pour se nourrir, il profitait des drinks de colloques, de thèses et de proclamations. Depuis 2011, il avait été accueilli à la Baraque, où il s’occupait des chèvres et des poules.

C’est par hasard, début juin, en suivant différents sentiers, que Jordan a fini par retrouver la gare. Manque de chance, les cheminots étaient en grève. Bien décidé à s’en sortir, Jordan a dormi sur le quai pendant 2 semaines. Et dès la reprise du trafic, il a pris le premier train pour Charleroi.

Le retour sera dur, ses parents se seraient habitués à vivre sans lui et refuseraient de le reconnaître. Pour Jordan, c’est une autre errance qui commence.

crédit photo : Simon Schmitt - www.globalview.be, Brèves Cassis (CC)

Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *