Ode au froid

Les hommes et la météo, c’est une grande histoire d’amour. Alors qu’on annonce une « offensive hivernale » pour les heures à venir en Belgique , prêtez l’oreille au discours de vos contemporains.

(Si vous êtes SDF, ne lisez pas ce papier.)

Avant l’offensive

"Pff c’est n’importe quoi c’est même pas un vrai hiver. C’est pas encore cette année qu’on aura un Noël blanc, ça m’écœure de la bûche. Le climat est déréglé ma bonne dame, c’est le réchauffement climatiss’ !"

Pendant l’offensive

"Aaaah il fait froid ! Il pleut, il gèle, il neige. Ça me déprime !"

Gustave Deghilage - Spectateurs (CC)
Chers êtres humains, profitez de cette attaque hivernale !

Baladez-vous dans le grand froid, les parties génitales à l’air ! Que le gel s’empare de nous, nous cloître dans nos casemates, fige les cerveaux, la nature, les chatons et toute la gnangnanterie du monde. Meurs, Sinsemilia ! Vive la Reine des Neige ! Vive la Laponie ! Le grive sur ton pare-brise à 6h15 du matin alors que tu t’apprêtes à enquiller 1h15 de route. Vive les maisons de maître bruxelloises mal isolées. Les gants en laine de ta grand-mère avec des grosses mailles qui ne réchauffent pas tes doigts. Vive les gerçures aux lèvres. Les boules mi-neige mi-glace en pleine face. Les dents qui font mal après une trop grosse bouchée de sorbet. Vive les friskos à la baleine et les pulls en laine de yacht !

Malheureusement, même 2 mois à -10 °C ne gèleront pas la langue des hommes. Peut-être un 0 Farenheit.

PS : j’adore ce terme offensive hivernale. On visualise une armée de marcheurs blancs s’élançant vers nous, le stalagmite à la main.

crédit photo : Spectateurs par Gustave Deghilage (CC)

Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *