Tarmac persécuté

Le Ministère de la Vie vient de publier ses statistiques annuelles de sécurité routière.

En 2014, ce ne sont pas moins de 35 kilomètres cumulés de tarmac qui ont été abîmés.

Un chiffre en diminution, mais encore trop élevé, selon le Ministère de la Vie.

Contrairement aux idées reçues, ce sont les accidents réguliers qui endommagent le plus le revêtement.

Une voiture qui part en tonneaux, ce sont parfois jusque 200 mètres de voirie qui sont dégradés. L'écrasement régulier d'un enfant ou d'un petit animal, comme un chaton, tend aussi à la longue à abîmer la route.

Le gouvernement prend le problème très au sérieux et va lancer un programme "Go For Zero".

crédit photo : Bus crash by John Thurm (CC)

Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *