Viol de façade : au milieu de l’océan

Clin d'oeil à Luc Marchal

Un diamant dans une gangue de boue.

IMG_8352 - Botanique Madou - février 2016

Bruxelles, entre Madou et Botanique, Etienne D., février 2016

crédit photo : Brèves Cassis (CC)

Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 commentaires

  1. Artistiquement parlant, nous pouvons mesurer ici toute l’ampleur artistique du geste architectural : Une grande façade vitrée qui tend à s’effacer et à laisser apparaitre les façades blanches du front de rue opposé. un vue de la ville par la ville !
    nb : acceptant le postulat que l’architecte avait cette fibre artistique en lui 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *